Le mécanisme du stress est un mécanisme naturel chez les êtres vivants. C’est une réponse saine de l’organisme à une situation déterminée qui demande une action de défense à un danger (fuite ou lutte). L’organisme a tous les composants pour réagir en cas de besoin et ce de manière proportionnée à toute situation stressante.

Le problème commence lorsque ce mécanisme est déréglé et que la disproportion de la réponse s’installe dans la vie. Ce qui représente un mécanisme de survit normalement, devient un amalgame de phénomènes désordonnés et chaotiques à l’intérieur de l’organisme et ce dans les différents plans: des pensées négatives ou angoissantes, une tension physique inadéquate qui peut même causer des douleurs, des systèmes physiologiques bloqués (digestion, péristaltisme, respiration agitée, etc.), un sentiment de peur et de désarroi qui peut aller jusqu’à la dépression, une posture de replis sur soi face à un danger indéfinissable et en conséquence insurmontable, etc, etc…

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’un stress démesuré résulte de la sécrétion excessive d’hormones qui se libèrent dans l’organisme face à une situation qui génère l’inquiétude. Cette libération de cortisol et d’adrénaline est normale est naturelle et fait partie du mécanisme de défense. Le problème réside lorsque la quantité de sécrétion est démesurée par rapport au danger. C’est à ce moment là que le désordre commence et que le chaos s’installe dans la totalité de la personne.

A force de la répétition de ce schéma, du manque d’information, selon des études scientifiques, 85% de personnes ne savent pas comment fonctionne le mécanisme du stress, et d’un environnement peu sécurisant, l’organisme s’habitue à donner une réponse rapide et le système d’alerte se maintien actif en permanence.

Il y a la possibilité de gérer, prévenir et réguler le stress grâce au système d’auto-régulation que nous possédons tous. Pour cela il est nécessaire d’enclencher un processus d’observation pour pouvoir repérer les signes internes qui vont nous informer sur l’état de notre corps mais aussi de nos pensées. Grace aux systèmes de régulation comme sont la respiration, la voix, la posture, le tonus musculaire, nous pouvons sentir par nous mêmes si notre mécanisme d’alerte est proportionnel à une situation bien précise. Et dans le cas où nous nous trouvions trop tendus par rapport à un événement qui n’en demande pas tant, nous pourrons nous adapter de manière équilibrée.

Pour arriver à cela il est indispensable d’établir une relation avec nous-mêmes qui permet d’observer et de repérer notre état général dans toutes les différentes fonctions à un moment précis. Sans cette capacité d’observation nous sommes victimes d’un système qui fonctionne en mode automatique et qui ne permet pas une régulation adéquate.

ME CONTACTER

ADRESSE

552, route de Mende. Villa Louise / 34090 Montpellier
À 15 minutes du centre ville en tramway.
Ligne 1 : Mosson - Odysseum, arrêt Saint Eloi.

TELEPHONE

06 68 02 49 95